06 68 68 05 21

Huiles & Beurres

Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir nous tourner vers des solutions naturelles pour les petits bobos du quotidien, l’entretien de la maison, etc, …… Les huiles essentielles ont donc le vent en poupe, mais qui dit produits naturels, ne dit pas inactifs et inoffensifs. Les huiles essentielles sont des concentrés aromatiques très puissants, à manipuler avec certaines précautions !

Toutes les huiles ne se valent pas

Les huiles essentielles sont des extraits végétaux riches en principes actifs. Elles entrent dans l’organisme par la peau, par inhalation au niveau des poumons et par le système digestif lors d’une prise par voie orale ( Pour cette dernière toujours vous référer à un médecin compétent). Ensuite, elles pénètrent dans la circulation sanguine et leur travail commence.

Il existe sept techniques de fabrication différentes : expression à froid, extraction par micro-ondes, turbo-distillation, enfleurage, extraction par solvant, hidro-distillation, extraction au CO2 supercritique. Sous ces noms un peu barbares se cachent en fait des techniques de fabrication plus ou moins polluantes et efficaces, certaines n’étant pas adaptées pour toutes les huiles essentielles.

Les huiles essentielles sont très coûteuses et très recherchées et demandent une quantité importante pour être produite. Par exemple 1kg d’huile essentielle de lavande nécessite 150 kg de fleurs.

Ainsi certains laboratoires « trichent » pour diminuer le coût des huiles et évidemment la qualité en souffre. Il n’est pas rare qu’une huile essentielle de Lavande soit en réalité une huile essentielle de Lavadin. Vous pouvez aussi retrouver des huiles essentielles mélangées avec d’autres, ou avec des huiles végétales ou pire encore mélangées à des solvants ou des huiles minérales. Les temps de distillation sont parfois aussi diminués pour réduire les coûts.

Il faut donc rester vigilent, le seul document attestant de la qualité d’une huile essentielle est le chémotype mais un document très technique et pas simple à comprendre. Sur cette boutique, il est systématiquement donné sur la pages descriptive des produits.

D’ou viennent les huiles essentielles que je vous propose?

Dans cette rubrique, vous retrouverez les huiles essentielles d’un laboratoire avec qui je travaille depuis 2008, situé dans l’Aude, à une centaine de kilomètres du magasin, et oui toujours du local et du bio! Crée en 1997, cette entreprise propose des produits biologiques avec une production et une fabrication respectueuses de l’homme et de l’environnement. Leurs huiles sont certifiées bio et BPF ( Bonnes Pratiques de Fabrication) et validées par leur service qualité assurant la traçabilité et la qualité des produits. Je vends et utilise chez moi ou en séance de relaxation ces produits depuis plusieurs années et j’en suis très satisfaite.

Quelques points pour faire un choix de qualité.

Le marché florissant des huiles essentielles peut parfois vous laisser perplexes face à la multitudes de vendeurs, de choix et surtout de prix. Voici une liste des informations de base qui doivent figurer sur l’étiquette de votre huile essentielle :

Le nom en français et en latin ainsi que la variété ou le cultivar : Romarin Rosmarinus officinalis.

L’origine géographique : Maroc.

Le mode de culture : bio ou sauvage.

L’organe distillé : noté OP : organe producteur soit la racine, la sommité fleuries, le fruit, l’écorce.

Le numéro de lot.

Le chémotype : le principe actif de l’huile essentielle, noté CT pour exemple du romarin CT 1.8 cinéole ou CT verbénone.

Quelques définitions utiles.

HEBBD : huile essentielle botaniquement et biochimiquement définies.

100 % pure : aucun autre mélanges d’huiles essentielles

100 % naturelle : aucun ajout de solvant ou d’adjonction d’huile minérale ou autre.

100 % intégrale : la plante a été distillée dans sa totalité.

Les précautions d’emploi.

Je crois que le premier point est de vous rappeler qu’en cas de doute, vous devez vous référer à un professionnel : pharmacien, médecin, aromathérapeute. On ne les utilise pas chez la femme enceinte, les personnes âgées ou personnes ayant de gros problèmes de santé, les bébés et les jeunes enfants. Certaines huiles essentielles sont dermo-caustiques (elles irritent la peau) ou encore photo-sensiblisantes (elles réagissent au soleil), renseignez vous bien avant toutes utilisations !

En règle générale, on les utilise en dilution dans de l’huile végétale, les huiles essentielles ne sont pas solubles, alors attention pour les fans de bains : ma petite astuce, pour le bain, vous mélangez vos huiles essentielles avec un peu de crème fraîche. Si elles ne sont pas solubles, cela sous entends qu’en cas de contact avec des muqueuses ou les yeux, il ne faut pas rincer avec de l’eau mais avec de l’huile végétale. Je vous en parle en connaissance de cause, car après une manipulation, je ne me suis pas lavée les mains mais frotté l’oeil, oui je m’en souviens encore et merci l’huile végétale !!!! Donc on se lave les mains après utilisation !

Quelques idées d’utilisation.

Pour un bain aromatique : mais toujours mélangées à un autre support : base lavante neutre par exemple. Une idée de recette : pour 25 ml de crème fraîche, vous mettez 4 gouttes d’huiles essentielles, 2gouttes d’orange et deux gouttes de lavande vraie.

La diffusion : pour assainir votre intérieur, le parfumer, elle se fait avec des diffuseurs électriques, des brûle-parfums, il existe même maintenant des diffuseurs pour voiture, ou plus simplement sur un coton à placer dans une pièce. Pour purifier votre intérieur, vous pouvez diffuser ou faire un pot pourri avec 5 gouttes d’ylang-ylang, 5 gouttes de citron et 5 gouttes de romarin.

En application cutanée : pour un massage, votre utiliserez toujours les huiles essentielles diluées dans une huile végétale. Si c’est pour soulager des douleurs musculaires, la gaulthérie fait des merveilles.

La voie orale : cette méthode de prise concerne le domaine médical et je ne peux que vous conseiller de vous référer à un professionnel.

Comment les conserver?

Le mieux est un placard, hors de la portée des enfants, bien évidemment, elles seront alors à l’abri de la lumière et de la chaleur. Il vous faut les stocker à la verticale et surtout bien refermer les bouchons après utilisation.