Sélectionner une page

Vidéo – Qu’est ce que la saponification à froid ?

Savons | 0 commentaires

Bon j’avoue tout 🙂 J’aime beaucoup parler de savons et en particulier du mode de fabrication que j’affectionne et utilise quotidiennement à la savonnerie : la saponification à froid. Sur ce blog, il y a déjà ma collègue Aliona qui vous parle très bien des savons à froid, et puis sur ma boutique j’ai fait un article détaillé sur la fabrication de mes savons par saponification à froid. Mais là, ce qui change, c’est le format : je me lance dans le format vidéo ! Avec quelques schémas simples, je vous explique en 3 minutes la réaction de saponification, puis comment on l’applique au cas de savons traditionnels puis aux savons à froid. Vous comprendrez les différences entre les différents savons, et pourquoi les savons à froid sont bons pour vous. Pour ceux qui ne sont pas fans de vidéo, je vous mets ci-dessous la retranscription du texte.

Retranscription de la Vidéo :

Bonjour, moi c’est Sophie ! Je suis savonnière, et je vais vous parler d’une méthode de fabrication du savon qui a tout pour plaire : elle est artisanale, écologique, et bonne pour votre peau. J’ai nommé : la saponification à froid !

Alors, commençons d’abord par la base. Qu’appelle t on saponification ? C’est ni plus ni moins la réaction chimique qui permet de créer du savon. Le principe est simple : on mélange un corps gras (huile végétale ou animale) avec un alcali (de la soude pour produire un savon solide ou de la potasse pour un savon liquide) et la magie opère ! On obtient ainsi du savon (élément indispensable à votre hygiène, enfin j’espère) mais aussi de la glycérine (un agent humectant et hydratant pour votre peau).

schéma réaction de saponification

Ca c’est la théorie, mais en pratique ça donne quoi ? Voyons le cas de savons traditionnels comme les savons de Marseille et D’Alep, deux références ! L’équation de base reste la même : les corps gras utilisés sont de l’huile d’olive ainsi que du Laurier pour le savon d’Alep, que l’on mélange avec de la soude. Sauf que l’on fait exprès d’ajouter plus de soude que nécessaire pour être sur de transformer toutes les huiles, et donc forcément, il en reste à la fin.. Et comme la réaction de saponification est longue, et bien on chauffe à haute température pour accélérer le processus. Et là vous allez me dire : euh, c’est pas terrible la soude dans le savon, non ? Et c’est bien pour ça que la dernière étape de fabrication, appelée relargage, consiste à éliminer la soude résiduelle, ainsi que, malheureusement, la glycérine.

schéma réaction de saponification pour un savon traditionnel

Alors, en quoi la saponification à froid est différente ? Revenons donc à notre réaction de saponification. Pour les corps gras, on utilise toutes sortes d’huiles (uniquement végétales pour moi d’ailleurs). Les principales sont le karité, la coco, l’huile d’olive ou encore l’huile de chanvre. Que l’on mélange bien entendu avec la soude, on n’a pas trop le choix.. Mais contrairement aux autres savons, ce sont les corps gras que l’on met volontairement en excès. L‘objectif ici est d’avoir un surplus d’huile dans le savon, qu’on appelle surgras. Et devinez quoi ? le surgras est aussi bon pour votre peau ! Et nous, et bien on n’enlève strictement rien, et le résultat c’est plus qu’un simple savon : c’est environ 80-85% de savon, plus de la glycérine, plus du surgras.

schéma de la réaction saponification dans le cas d'un savon à froid

Et si en plus, on y mettait un peu de fantaisie ? On peut le parfumer avec des huiles essentielles ou des  compositions aromatiques, le colorer et même faire de jolis dessins que l’on appelle marbrage. Les possibilités sont infinies. En somme, un savonnier c’est un peu comme un cuisinier, il crée des recettes dans le but de donner du plaisir et de partager sa passion.

Bon revenons à nos moutons, enfin nos savons. Après avoir mélangé nos ingrédients, il se passe quoi ? Et bien on verse dans un moule et on attend 48 H que la réaction de saponification se fasse. Puis on démoule, on découpe les savons et on les place dans une salle à l’abri de la lumière et de l’humidité. Puis on attend minimum 4 semaines avant de pouvoir s’en servir..

Mais cela vaut le coup, car au final ça donne ça !

Photos d'une sélection de savons à froid de Zenzitude

 

Savonnerie Zenzitude

Plus sain, plus écologique, plus de plaisir !